Cette vie est complètement stupide. Si tu te mets à penser à comment elle fonctionne, tu deviendras certainement fou/folle. J'ai mes raisons, et j'espère au moins être comprise, après cet article.

Il n'est point aisé, façil... jamais... de s'installer dans une nouvelle ville: En Europe, seule, et puis encore seule, et après, toujours seule. Depuis mon expérience, ça devrait l'être... mais non du tout. Alors, nouvelle venue dans une ville, grande ville européenne, la première chose est chercher où vivre. Ceux qui passent par là ou bien l'ont fait, savent de quoi je parle. Tu es toujours obligé de louer une chambre pour commencer... Parce que c'est la solution la plus facile et immédiate pour ne pas passer la désagréable expérience de dormir dans la rue. Et parce que l'appart est toujours beaucoup plus compliqué à avoir que la chamboule. Et vous, mes chers saldonautes, vous savez que je suis de provenance africaine, je suis noire, je suis une femme camerounaise vivant en Europe.

 

J'ai connu une femme incroyable à qui je dois vraiment beaucoup. Je considère qu'elle m'a sauvé la vie; car elle a été avec moi dans l'un des pires moments de ma vie. Elle a fait, et continue de faire trop pour moi. Alors grâce à elle, j'ai trouvé une jolie chambre dans un joli endroit. J'y ai vécu par et pour elle, j'ai vécu avec elle; et tout serait parfait... ou bien l'aurait été, si certains "individus" de son entourage immédiat n'existaient pas. Peu importe ce qui se passât, je dûs laisser la chambre. Et maintenant, "ils" ont réussi à me semer la doute. Et comme je suis ce genre de femme qui n'est jamais tranquile mentallement, je dois l'éclairer la doute...

Donc, je suis en guerre maintenant en cherchant une autre chambre... À mon age, avec ma profession, mes aptitudes intellectuelles, et etc..., etc..., etc... 

Dans quel monde???????????? Depuis quand?????????????? À moi, l'enfant de RAMBO?????????????? NO WAY!!!!!!!!!!!!!!

je suis entrain de sérieusement "sciencer" sur... comment le dire de manière diplomatique... "my behave", en certains moments, dans certains aspects de ma vie. Peut-être mes êtres chers ont raison et je suis vraiment extrèmement trop passionnée. C'est un avantage? C'est un inconvénient? Il y a des moments ou je devrais vraiment me controler, controler "mes" passions, "mes" démons internes, les diables enchainés dans moi? Est-il si mauvais de mettre ton coeur, ton âme, tes entrailles, ton sang, ta sueur et tes larmes dans TOUT ce que tu fais? même si c'est la chose la plus infime et ridicule? Est-il si mauvais de vivre intensément, travailler intensément, souffrir intensément, aimer intensément, mourir intensément? Est-ce un péché mortel être une femme authentique???

Je ne suis pas sainte, je ne veux point l'être, et je ne le prétend pas non plus. Mon Eternel m'est témoin. Mais je brûle volontiers en enfer si c'est un péché être authentique. Car ça ne s'arrête pas là, non du tout. Je suis désolée pour ceux et celles qui pensent le suivant: "Se cree el ladron, que TODOS son de su condición". Je serais noire, je serais camerounaise, je serais africaine... mais je ne vous appartiens plus. Le soir ou je voyagais pour l'Europe, ma terre d'origine m'a perdu. Alors ce qui m'intrigue, c'est le toupet de certains, croyant faussement que pour être plus agés, pour avoir la même couleur de peau, pour provenir du même endroit, ou par le simple fait de partager une table, un verre, un bref moment, nous sommes tous les mêmes... ¡Pero qué tremendamente equivocados estáis! Y qué risa me dan. Sérieusement, laissez-moi que je rie un peu... Vamos, vamos, vamos!!!!!!!!!!!!!

Mais avec mon esprit positif, a hopeless romantic, je procure garder les leçons favorables à ma croissance et réalisation personnelle, même des pires moments de ma vie. Et je crois que c'est ainsi que j'avance... depuis presque 16 ans déja... jusqu'à présent. Je continue à le faire. Inlassablement. Hangs on there babe.... So, i'm just hanging on... Alone. Loneliness. But always looking forward to something better, forward to ease my hunger of knoledgement and understanding. Something better for me. For us.

Mes bebés, vous comprennez maintenant pour quoi je préfère me démarquer, faire la différence? je ne suis pas d'eux. je ne fonctionne pas comme eux, je suis trop moderne, trop indépendante, trop observatrice, trop analytique, trop européenne.... enfin, je suis trop occidentale pour eux. Je ne pense pas comme eux. Je suis née et j'ai grandi en Afrique. Mais j'ai terminé de grandir et j'ai mûri en Europe. Doncs què volen de mi? 

Il était difficile de me "piéger, ou essayer de m'emprisonner" mentallement déja depuis le pays... J'ai passé toute une vie loin de toutes, tous, et abso-fucking-lutely tout depuis que je suis arrivée ici. Si en ce moment, c'était difficile, imagine-toi maintenant...

D'eux, je ne suis plus ça fait trop longtemps. Et si je déteste profondément quelque chose; si je ne supporte pas quelque chose, c'est qu'on "me limite mentallement". Seas quien seas, ni te atrevas. Comme une de mes "récés" a l'habitude de dire: "vous allez sauf que me kill", tu vas sauf que me tuer... Car d'autre manière, es que te fulmino. Y san se acabó. Et il paraît que c'est le pain quotidien de mes mères, soeurs et filles... Nous prions pour que l'avance de la globalisation termine de détruire et bousiller les frontières réelles, mentales, vitales, physiques, et de n'importe quel type.

Si seulement on pouvait tous prendre conscience de ce fait, du fait que la culture et le archi-connu "open-mind" peuvent signifier un énorme et favorable changement; qu'un tout petit geste de tolérance, respect et éducation, peut marquer la différence en n'importe quoi... qui soit meilleur pour tous... It could just make a difference. In some small, in some small way. In some mall better way for all of us.

May you all enjoy the reading. GOD bless you all.

Marlo.


cuadro cuba2